Articles taggés Temple

Vue du Kiyomizudera

Kyoto, capitale culturelle

9

Bonjour à tous!

Vue du Kiyomizu-dera

Nous revenons aujourd’hui avec un deuxième article consacré à Kyoto mais cette fois principalement ciblé sur ses aspects historiques et culturels.

En effet, comme mentionné précédemment, Kyoto à pendant longtemps été la capitale du Japon et de ce fait, la ville est chargé d’histoire et de traces de ce glorieux passé. C’est pourquoi cet article sera un peu plus long et peut-être un peu plus complet que d’habitude, au vu de la multitude de choses à mentionner pour bien s’imprégner de l’esprit de cette ville.

Il faut savoir que Kyoto est surnommé « la ville aux 2000 temples » et en toute honnêteté, on ne doit vraiment pas être loin du compte! Il est très facile de passer des heures et des heures à se balader dans les rues de Kyoto et à simplement passer de temples en temples tellement ils s’en trouvent à tous les coins de rues. Mais il faut parfois faire des choix, aussi nous avons consacré nos visites aux principaux et plus remarquables.

Nous citerons parmi eux, ceux que vous pourrez admirer dans la vidéo et sur les photos:

– le Tô-ji, temple de l’Est, symbolisé par sa pagode à 5 étages et les somptueuses statues de Bouddha en son sein (c’est dans l’enceinte de ce temple que se déroule le 21 de chaque mois, un grand marché aux puces que vous avez pu voir dans la vidéo du précédent article)

– L’immense Heian Jingu, sanctuaire Shintô, reprenant l’architecture de l’ancien palais impérial

– Le Kinkaku-ji, temple du Pavillon d’Or, niché dans son splendide jardin Zen et surplombant un lac où se reflète son image

– Le Fushimi Inari Taisha et ses 10 000 torii. Ce fut la découverte de ce séjour, une expérience extraordinaire que d’escalader pendant plus d’une heure sous des centaines et des centaines de ces portes rouges jusqu’à atteindre une superbe vue sur tout Kyoto et à mi-chemin, un lac niché au sommet d’une montagne. Magnifique!

– Le Kiyomizu-dera, temple sur pilotis surplombant la ville où la légende veut que s’il l’on survit à un saut depuis la plateforme en faisant un vœu, celui-ci se réalise. Aussi anciennement, de nombreux couples d’amoureux s’y suicidaient afin de pouvoir vivre leur amour éternellement. Aujourd’hui encore, il faut savoir qu’il est explicitement mentionné qu’il est interdit de s’y suicider.

– Et le Nijô-jo, demeure des shoguns Tokugawa, où l’on peut trouver le célèbre « parquet des rossignols ». Un parquet qui « chante » dès que l’on marche dessus, et cela afin de signaler tout intrusion dans le château et ainsi prévenir des assassinats (et donc des ninja, oui oui!). On retrouve notamment l’histoire de ce fameux parquet dans la série du Clan des Otori, excellents livres de fiction certes, mais que je vous conseille fortement si vous aimez le Japon médiéval.

Jeunes filles passant sous les torii

 Petit point de vocabulaire et de culture:

Les temples de Kyoto (et du Japon en général), se divise en deux catégories principales, les temples bouddhistes et les shintoïstes (qui est la religion animiste et native du Japon).

Ainsi les « tera » ou « ji » sont les temples bouddhistes, tandis que les « jinja », « jingu » ou « taisha » sont les sanctuaires shintoïstes.

« jo » quant à lui, que vous pouvez trouver dans l’appellation « Nijô-jo », signifie « château », vous le trouvez aussi dans « Odawara-jo » qui est donc le château d’Odawara, que vous avez pu voir dans l’article consacré à Hakone.

Pour finir, il faut enfin savoir que Kyoto est la ville des Geisha (ou « Geiko ») qui sont regroupées principalement dans l’ancien quartier, ou « hanamachi », de Gion (que vous avez pu voir dans la vidéo de l’article précédent).

Je ne ferai pas un long monologue dessus car il existe bien d’autres articles plus documentés et spécialisés qui leur sont consacrés (par exemple: lien wiki) mais TokyOdecadence étant fan, nous nous sommes rendus la nuit tombée dans Gion à l’affût de ces élégantes dames de l’ombre.

En effet, je dis « à l’affût » car les geisha sont des fantômes, qui se glissent subrepticement de maison (« okiya ») en maison et il est très difficile de les voir. Elles sortent quand les rues sont vides, à peine le temps de disparaître dans un taxi ou au détour d’une ruelle.

Alors oui, nous avons joué les paparazzis sur ce coup là, à rester des heures tapis dans le froid et le noir, mais il est tellement extraordinaire de pouvoir avoir une photo de geisha que j’espère que vous apprécierez autant que nous ces clichés rares!

Geisha marchant dans les rues de Gion

Maintenant, enjoy!

La vidéo:

Les photos:

______________________________

Note : Revoir ses images me rappelle à quel point le Japon a un patrimoine culturel important et qu’il y attache beaucoup d’importance ! Comme vous pouvez le voir tous ces temples pourtant si vieux pour certains sont dans un état impeccable. Parmi eux, quelques-uns ont été brulés ou même détruits par divers évènements historiques qui appartiennent au passé mais le gouvernement et le peuple japonais ont toujours mis un point important à les reconstruire et les entretenir correctement.

Bref, sinon demain on part pour l’île d’Okinawa pour une semaine, 3h d’avion, ça ne devrait pas être trop long ! C’est une île ou il fait très chaud et très humide, j’espère que nous n’aurons pas trop de pluie afin de ramener encore plein de beaux souvenirs !

______________________________

La phrase du jour en Japonais:

あしたおきなわへいきます、てんごくみたいにほんのしまです。

Romanji : Ashita okinawa e ikimasu, tengoku mitai nihon no shima desu.

Traduction : Demain nous allons à Okinawa, une île paradisiaque japonaise.
______________________________

Chateau Odawara

Week-end à Hakone

5

Bonjour de Tôkyô sous la neige!

Chateau Odawara

Château d’Odawara

Pour marquer la fin de l’année 2012 nous avons décidé de partir en week-end en dehors de l’agglomération tokyoïte avec nos deux amis japonais désormais connus, Gaku et Yûya.

Après avoir hésité entre deux destinations, Nikko ou Hakone, c’est finalement Hakone qui l’a emporté à l’unanimité. Hakone est une ville balnéaire à environ deux heures de transport de Tôkyô. Balnéaire ici signifie notamment que de nombreuses sources d’eau chaude jaillissent du sol un peu partout dans la ville, d’où le grand nombre de onsen naturels qu’on y trouve.

Les onsen sont des bains d’eau chaude (entre 48 et 50°c souvent, parfois riche en souffre) où les japonais aiment à se relaxer. Pour nous pauvres gaijins, la température est relativement insupportable et puis de toute façon les tatouages y sont interdits donc TokyOdecadence ne peut pas y mettre les pieds (le reste non plus d’ailleurs).

Pour notre part nous avons donc plutôt profité des endroits à visiter alentour et des paysages de montagnes et de forêts de la région. Point négatif du week-end, la pluie est venue quelque peu gâcher la fête le dimanche mais bon, ce fut tout de même un agréable moment!

Visites: le château d’Odawara, la ville d’Hakone, le musée d’art Pola, Hakone sekisho

La plus marquante visite pour nous a été le musée Pola, un musée privé contenant des centaines d’œuvres d’artistes majeurs (citons Renoir, Picasso, Dali, Monet, Modigliani, Kandinsky…) C’était assez époustouflant de trouver tant de chefs d’œuvre réunis dans un même lieu et ayant appartenu à un seul homme, tout cela exposé à présent dans ce musée relativement inconnu et un peu perdu dans la campagne japonaise. Bref, une perle!

Trêve de bla bla voici la vidéo du voyage :

Et les photos :

______________________________

Note :

Ce petit passage près de la plage était vraiment agréable, nous avons vraiment hâte d’y retourner avec la température et le soleil qui va avec.

Et sinon TokyoDecadence est folle, elle ne peut pas s’empêcher d’aller plonger ses mains les sources d’eau chaude … Sauf que des fois bah c’est pas chaud ! Mouahahahah !!

N’hésitez pas à vous rendre sur ce site pour voir tout ce que l’on peut faire à Hakone : http://www.japan-accessible.com/fr/city/fhakone.htm

______________________________

La phrase du jour en Japonais:

もしあめがふっても、このしゅうまつはとてもたのしかったです。

Romanji : Moshi ame ga futtemo, kono shûmatsu ha totemo tanoshikatta desu.

Traduction : Même s’il a plu, ce week-end était très amusant.

______________________________

Haut de page